vendredi 16 juin 2017

Putain de cancer de merde !!!!

Désolée mais j’ai besoin de crier, de hurler… 

Z. souffre le martyr et sera opéré (pour la deuxième fois) de cette tumeur au cerveau, qui après un an de répit , a repris de plus belle le chemin de la destruction…

Se sentir absolument inutile, ne rien pouvoir faire… ressentir cette injustice de la vie…

Etre confronter à la douleur, à la peur, au chagrin de fillette…sans être auprès d’elle pour la serrer dans mes bras…

Pourquoi doivent ils affronter cette horreur ? 

C’est tellement dur de la soutenir par WhatsApp, par téléphone…tellement difficile de trouver des mots pour soulager son chagrin… Les larmes coulent….

Mais pour elle et pour lui je me dois d’être forte, les soutenir, pratiquer le daïmoku avec puissance afin de leur envoyer les bonnes ondes comme me dit ma sœurette…

"Certains regardent la vase au fond de l'étang, d'autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l'eau, il s'agit d'un choix." Dalaï Lama

Lectures, films

Le premier miracle Gilles Legardinier

Résumé Babelio : Karen Holt est agent d’un service de renseignement très particulier.
Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus trop où il en est.
Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu.
Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a pas d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. 
Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser.
Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner. 
Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire…

Gilles Legardinier a voulu changer de genre et a réussi. Malgré un peu de trop de tout mélangé, aventure, thriller, alchimie, histoire, amour, on arrive à vouloir connaitre le dénouement de l’histoire même si parfois c’est un peu longuet (j’avoue avoir parcouru rapidement certains passages !). J’aime beaucoup son humour ! Donc pas un chef d’œuvre mais pas mal !

Harlan Coben à la télé ! J'adore et même si France3 a déprogrammé à une heure impossible la fin de la série The Five ! Heureusement qu'existe le replay! Et TF1 à pris le relais avec Juste un regard

Et la superbe série sur Arte  Peaky blinders !

jeudi 8 juin 2017

Souffler...

J’aimerais pouvoir souffler sur les mauvaises choses de la vie comme sur ce pissenlit !

L’horreur des terroristes à laquelle je veux pas m’habituer…

La bêtise de Trump pour ne pas dire la c…rie !

La maladie de Z. pour laquelle je ne peux rien… sauf être là pour fillette…

Lectures, films

Nous ne sommes pas nous même  Matthew Thomas  Cadeau KUBE de fillette !

Résumé Babelio : De son enfance dans un minuscule appartement du Queens d'après-guerre, fille unique d'un père camionneur idole du quartier, et d'une mère qui noyait sa mélancolie à grands coups de scotch, Eileen Tumulty a tiré un principe : toujours viser plus haut, ne jamais renoncer à sortir de sa condition. Faire des études, décrocher un diplôme d'infirmière : Eileen s'accroche, s'endurcit. Tomber amoureuse, épouser Ed : Eileen s'envole, elle a de l'ambition pour deux. Donner naissance à un fils, trouver la maison de ses rêves, former une vraie famille : Eileen veut encore plus, encore mieux. Et pourtant...Les rêves ne sont-ils jamais que des rêves ? Sentir la menace, redouter le pire, se révéler dans l'épreuve. Et puis choisir de continuer à vivre, malgré tout.

Un pavé comme je les aime… Pourtant au début j’ai cru que j’allai m’ennuyer et puis non je me suis attachée à cette femme pendant les  60 ans de sa vie racontée, une vie ordinaire dans l’Amérique ordinaire…

Insoupçonnable Tanguy Viel

Résumé Babelio : Sam est le frère de Lise. Du moins c'est ce que tout le monde croit quand Lise se marie avec Henri. Mais c'est surtout Henri qui doit le croire, pour que Sam et Lise puissent réussir leur mauvais coup. Seulement Henri aussi a un frère, un vrai cette fois, et qui s'appelle Edouard. Or même vrai on peut être un faux frère.

Très déçue par cette lecture, un fond de polar, une écriture à mon goût prétentieuse

Manon 20 ans sur Arte

La suite de 3xManon diffusé l’an passé : un petit bijou !

The Five sur France 3

Fan d’Harlan Coben, il réussit là une belle série avec autant de talent que dans ces romans!

 

mardi 6 juin 2017

De ma fenêtre je vois...

Pour l'atelier d'écriture d'Anne (blogallet)

De ma fenêtre je vois….

Les rosiers qui s’épanouissent

Les nigelles qui tremblotent sous le petit vent du matin

Le chat qui inspecte son territoire

Les enfants qui passent sur le chemin de l’école

Le voisin qui part travailler

Celui qui promène son chien

Celle qui traine sa charrette pour aller au marché

Les tourterelles en couple sur l’antenne de l’immeuble d’en face

Chassées par le couple de pies qui prend leur place

Plus tard le facteur sur son vélo passera déposer des mots doux dans nos boites aux lettres…

Et ce soir je regarderai le soleil se coucher en me disant que la journée a passé vite…

lundi 29 mai 2017

Lectures

Le cas Malaussène : ils m’ont menti  Daniel Pennac

Résumé  : Quatrième de couverture : «Ma plus jeune soeur Verdun est née toute hurlante dans La Fée Carabine, mon neveu CEst Un Ange est né orphelin dans La petite marchande de prose, mon fils Monsieur Malaussène est né de deux mères dans le roman qui porte son nom, ma nièce Maracuja est née de deux pères dans Aux fruits de la passion. Les voici adultes dans un monde on ne peut plus explosif, où ça mitraille à tout va, où lon kidnappe laffairiste Georges Lapietà, où Police et Justice marchent la main dans la main sans perdre une occasion de se faire des croche-pieds, où la Reine Zabo, éditrice avisée, règne sur un cheptel d’écrivains addicts à la vérité vraie quand tout le monde ment àtout le monde.Tout le monde sauf moi, bien sûr. Moi, pour ne pas changer, je morfle.» Benjamin Malaussène.

Quelle joie de retrouver cette famille foutraque !!! Parfois un peu perdu mais très vite on se remet dans le bain et trop vite on arrive à la fin et on attend déjà la suite !

Le cœur du pélican Cécile Coulon

Résumé  Babelio : Anthime, un adolescent inséparable de sa soeur Helena, vient d’emménager dans une banlieue de province avec toute sa famille. Il craint de ne pas s’intégrer dans cette nouvelle communauté où personne ne l’attend. Pourtant, il va vite trouver le moyen de se distinguer et de se faire connaître. Lors d’une kermesse, il s’illustre par sa rapiditéau jeu de quilles. Il n’en faut pas plus àBrice, un entraîneur obèse et bonhomme, pour l’enrôler dans la course à pied. Anthime, surnommé le Pélican, excelle dans cette discipline et devient un exemple et un symbole pour toute la région. Sa voisine Joanna l’adule mais le coureur n’a d’yeux que pour Béatrice, une camarade de classe, belle et charnelle, et qui ne reste pas, elle non plus, insensible à son charme… La veille d’une course déterminante, ils échangent un baiser qui scellera leur relation devenue désormais impossible à cause de la chute d’Anthime, qui s’effondre aux portes de la gloire. Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout abandonné, désormais bedonnant, et qu’il vit un amour médiocre avec Joanna, Anthime reçoit un électrochoc. Il sort de sa torpeur lorsque ses anciens camarades de classe lui lancent le défi de traverser le pays en courant.

Un très beau portrait d’un homme blessé, d’amours loupés… Une belle écriture qui nous raconte le courage, l’effort, nous décrit le sport, l’amour, l’amour propre… Une belle découverte ! 



 

vendredi 26 mai 2017

Vracs...

Des coups de blues m’envahissent… 

Z le chéri de fillette n’est pas en forme cette semaine…qu’est-ce que cela veut dire ? Le cancer est-il entrain de gagner ? Difficile de soutenir fillette à distance…J'aimerais d'un coup de baguette la serrer dans mes bras, j'aimerais lui éviter cette souffrance....

Djeune n°1 a du mal à boucler les fins de mois… Petit salaire (bien trop petit !!) gros loyer…pas le droit de faire le moindre écart… On l’aide un peu…

Je ne veux pas m’habituer à l’horreur… comment peut ’on être si lâche pour tuer des enfants venus écouter leur chanteuse star…

Et puis je souris :

En cherchant et apercevant ma sœurette sur les marches de Cannes (elle travaille dans le cinéma…)

En entendant Djeune n°3 et sa chérie profiter de la maison du Sud..

En me réveillant ce matin, avec la tête de mon chaton délicatement posée sur mon bras replié sous ma tête…

En admirant ce bouquet de nigelles dans mon jardin (merci Mélancolie !)